Test // Ollo - Play2Me

De l'importance du monitoring…

Que l'on soit un professionnel de la musique, un amateur, ou que l'on se situe quelque part au milieu d'ailleurs, il est absolument primordial de pouvoir se fier à ses différentes écoutes. 

Les écoutes sont les premières acquisitions que l'ont fait généralement lorsqu'on équipe un studio. Elles en sont les pièces maîtresses, on apprend à les connaître, on s'y habitue, on sait leur(s) défaut(s) et leur(s) qualité(s) par cœur, et surtout, il est très difficile d'en changer. Car oui, changer d'écoutes peut s'avérer assez déroutant. 

Pour ma part, j'ai changé une seule fois d'enceintes de monitoring en 10 ans, et jamais au grand jamais de casque. J'étais fidèle à ma paire de Beyerdynamics DT770 pro, jusqu'à ce que…

L'arrivée du petit nouveau…

Il y a quelques semaines de cela, une jeune marque Slovène répondant au nom de "OLLO" m'a envoyé son casque de monitoring, le Play2Me. Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux ont pu admirer ma brève tentative d'unboxing et se conforter dans l'idée que cet exercice était bel et bien réservé à des "ouvreurs" expérimentés. Toujours est-il que le Play2Me a fait ce jour là une belle impression cosmétique et que j'avais alors promis un retour plus détaillé que quelques simples impressions "à chaud". 

Figurez-vous que cet article a été plus long que prévu à écrire puisqu'il y a une quinzaine de jours maintenant, la marque m'a envoyé la nouvelle version du Play2Me, référencée "hps s4", fraîchement revenu de l'usine et disponible en précommande sur son site à l'heure où j'écris ces quelques lignes. Je me suis du coup gardé un nouveau temps d'écoute avant d'écrire mon "rapport". 

Venons-en au fait, comment sonne ce casque et a-t-il su remplacer mon loyal Beyerdynamics? 

Ollo P2M.jpg

Mise à plat

Avant de monter le volume, je mettrai un premier bon point pour le confort absolu de ces écouteurs. L'objet reste léger malgré la finition en bois et les coussinets reposent parfaitement autour des oreilles. La pièce en cuir souple située en dessous des arceaux épousera parfaitement la forme de votre crâne et ne se fera absolument pas sentir, même lors d'écoutes prolongées, ce qui surpasse de loin tous les modèles de casque que j'ai pu essayer jusqu'à maintenant, et notamment mon DT770. Un petit bémol toutefois pour le câble qui est relativement long et qui a du coup tendance à traîner par terre et à se prendre par exemple dans les roulettes de la chaise de bureau. 

Étant fortement habitué au DT770, ma première écoute a été quelque peu déroutante, je dois l'avouer. Le Play2Me est semi-ouvert et VRAIMENT neutre, et m'a donné un sentiment plutôt désagréable de "défaut" pendant quelques minutes. Le côté semi-ouvert m'a également trompé en me donnant une sensation de manque côté basses fréquences. La sensation d'espace et de profondeur s'est révélée quant à elle vraiment impressionnante. 

Après plusieurs semaines…

En réalité, je me suis rendu compte que s'il n'est pas flatteur, le Play2Me est réellement précis et assez impitoyable avec les erreurs de mix. Il ne manque pas vraiment de basses non plus d'ailleurs. Il m'est d'ailleurs difficile de lui faire des reproches en matière d'équilibre. Mon seul regret à l'heure actuelle est de ne pas pouvoir l'utiliser de paire avec le "coussin de basse" que propose la marque, et qui réagit aux très basses fréquences en vibrant dans votre dos, un peu à la manière d'un Subpack. Seulement voilà, ce coussin se fixe en théorie sur la chaise de bureau, au niveau du haut du dos, et le dossier de ma chaise étant à la fois circulaire et trop bas, je n'ai pas de solution pour l'installer. Peut-être faudrait-il prévoir un système à porter sur le dos (cf. Subpack)? 

Ollo+Pillow.jpg

Pour finir…

En conclusion, après plusieurs semaines d'écoute intensive et de travail, je ne peux plus me passer de mon nouveau casque. Je ne me suis pas débarrassé de mon DT770 pour autant, il est au studio en casque secondaire, mais mon Play2Me me suit absolument partout et sa neutralité qui me semblait froide de prime abord m'apparaît désormais comme parfaitement naturelle. Je peux le porter des heures durant sans fatigue et bien qu'il puisse délivrer un niveau sonore assez élevé sans tordre, je l'apprécie particulièrement et l'utilise à un volume raisonnable. Je n'irai pas jusqu'à faire des mix à 100% dessus, j'ai vraiment besoin de la référence de mes monitorings, mais pouvoir faire confiance à son casque et gagner du temps en déplacement ou en horaires tardifs est un réel plus. Espérons juste que cette jeune marque prometteuse corrige les petits défauts de câble et de non-adaptabilité du système de coussin de basse par la suite…

 

Photos : OLLO

https://www.ollo.si/